L’équipe

En tant qu’ancien de ses élèves, David fait partie des plus belles œuvres de Didier. Comme son maître, David est compagnon du tour de France et a plus de 30 ans de pratique. Il est passé par la botterie d’officier et par de vénérables maisons comme John Lobb. Il s’est lancé le défi voilà plusieurs années de faire sa place de maître bottier dans « l’autre pays du soulier» la Hongrie. Depuis, il est devenu une personnalité locale au rayonnement international que des clients du monde entier viennent réclamer. Nomade et itinérant dans l’âme, il vit entre sa Bourgogne natale, Budapest et Paris, il rejoint aujourd’hui Long et Didier dans l’aventure « Les Beaux Souliers » en assurant la supervision technique d’ensemble.

Jeanne est bientôt Compagnon du Tour de France, elle finalise son parcours chez « Les Beaux Souliers » en se perfectionnant à la botterie pour homme. Malgré son jeune âge, Jeanne charrie déjà de belles et riches expériences. Elle a su développer les techniques essentielles de la botterie auprès de podo-orthésistes de renom et est également passée auprès de belles maisons françaises comme Heschung.

Elle suit son chemin pour devenir un jour une grande bottière.

Rosa est la benjamine de l’équipe. En arrivant d’Allemagne, Rosa nous présente une paire de souliers fabriquée de ses propres mains qu’elle a amené avec elle. C’est comme ça qu’elle nous a convaincu de son talent et de son envie d’apprendre. Désormais intégrée comme apprentie chez les Compagnons du Devoir, c’est chez « Les Beaux Souliers » qu’elle a choisi de fortifier ses bases et développer son talent.

Chez les Kechichian, la botterie est une histoire de famille. Le père d’Arthur était déjà bottier de renom à son époque comme Mancini, c’est donc tout naturellement que Arthur suit le chemin de la botterie. Arthur a commencé la botterie à 16 ans avec une prédisposition particulière pour le piquage un des arts les plus délicats de la botterie.

Passé par de grandes maisons comme Mancini, Corthay ou Aubercy, Arthur a plus de 30 ans d’expérience. Il a lancé son propre atelier il y a quelques années et rejoint aujourd’hui l’aventure « Les Beaux Souliers ».